jeudi 15 juin 2017

On a testé...la lanterne LumiBlo de Pabobo


Ça fait quelque semaines que nous avons fait l'acquisition d'une nouvelle petite veilleuse à la maison, la lanterne magique LumiBlo de Pabobo.



Bon cette fois, pas de génie qui sort si on la frotte, non ! (Cela dit c'est bien dommage...) Mais elle n'en est pas moins magique !

En fait, toute sa magie se situe au niveau de l'allumage, car contrairement aux veilleuses classiques, celle-ci peut s'allumer par le souffle. Pour ceux qui ne veulent pas s'amuser à souffler, il y a toujours la possibilité d'un bouton on/off qui se trouve sous la lanterne.


Mais ce n'est pas tout, car, non seulement elle s'allume, mais on peut aussi changer l'intensité de la luminosité par le souffle !

Bon je vous avoue tout, cette fois je l'ai gardée pour moi ! Non parceque faut dire qu'avec tous mes réveils nocturnes, j'avais bien besoin de compagnie et surtout de lumière histoire de viser juste, petit renard en avait marre de se prendre le biberon dans l’œil... ( je plaisante ! ) Et mon mari est ravi que je n'allume plus la grande lumière en pleine nuit, merci pour son sommeil :)

Et ce qui est top aussi, pour économiser la batterie, elle s'éteint toute seule au bout d'une heure. Et elle bénéficie aussi d'une grande autonomie, 24 heures en continu en fait, donc en gros je peux l'oublier 24 fois d'affilée sans la recharger ! :)
Et oui, elle est rechargeable, donc pas de piles ! Là aussi ça change, économique ET écologique.


Elle peut être utilisée dès la naissance car elle diffuse la luminosité parfaite pour ne pas déranger bébé et permettre aux parents de vérifier que tout va bien ( non je suis pas une stressée du tout ! ).
En grandissant, elle continuera d'être utile car elle pourra rassurer dans le noir et guider sur le chemin des toilettes par exemple.

Après plusieurs semaines d'utilisation, je suis très satisfaite de cette veilleuse et je pense qu'elle va encore me servir un long moment ( d'autant plus que petit renard est un affamé de la nuit et n'a pas l'air de vouloir réduire le nombre de ses biberons...).



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire